Contributions des habitants sur le PLUi

(mails reçus sur l’adresse plui@cc-gesnoisbilurien.fr)
1. Avis de Philippe DELARUE du 9 juin

Avis de M. Philippe Delarue reçu par mail le jeudi 9 juin à 13h30

  • télécharger le courrier de M. Delarue ici
2. Avis de Florence Le Dreff du 13 juin

Avis de Madame Florence Le Dreff reçu par mail le lundi 13 juin à 22h00

Monsieur le Président de la commission d’enquête publique relative au PLUi,

Je me permets, par ce mail, de venir vers vous dans le cadre de l’enquête publique relative au PLUi du Gesnois Bilurien à propos du changement de zonage de parcelles dont je suis propriétaire dans la commune de Bouloire.

Suite à la donation-partage que nos parents nous ont consentie aux termes d’un acte reçu par Maître CHALLES, notaire à LE MANS, le 3 octobre 1998, je suis devenue nue-propriétaire d’une parcelle de terre située à BOULOIRE, 78 rue du Collège et cadastrée section ZD numéros 136, 139, et 142 pour une contenance totale de 53 ares 59 centiares. Nos parents en avaient conservé l’usufruit. A leurs décès le 22 décembre 2009 et le 31 décembre 2018, j’en suis devenue pleine propriétaire.

Cette parcelle de terrain résulte de la division d’une parcelle totale de 1 hectare 93 ares 68 centiares, contenant une maison et ses dépendances et comportant un chemin d’accès à la rue du collège de plus de 4 mètres de largeur, située en zone constructible UC. C’est la raison pour laquelle nos parents avaient alloti chacun de leurs quatre enfants d’une portion de la parcelle initiale afin que ce terrain à bâtir soit réparti équitablement entre nous.

Notre frère (Monsieur Jean-Louis Grignon), qui s’était vu allotir les parcelles en bordure de la rue du Collège, a vendu plusieurs de celles-ci en terrain à bâtir au cours des années 2019 à 2021.

En concertation avec mes deux sœurs (Madame Christine Choisy et Madame Marie-Laure de Chasteigner) également propriétaires des parcelles adjacentes et en vue d’un éventuel permis d’aménager, nous avons demandé un certificat d’urbanisme informatif le 7 janvier 2019 (CU07204219Z0003) qui a confirmé que les parcelles se situaient toujours en zone UC.

Ces parcelles sont en effet situées à l’ouest du centre-bourg de Bouloire, à 10 minutes à pied des principaux commerces et équipements du bourg, en particulier le collège Guillaume Apollinaire, l’école primaire René Cassin et le stade Claude Drouin, et se trouvent en continuité d’un ensemble bâti, type pavillons, dont certains très récents, à l’est et au sud. Le 18 novembre 2020, Monsieur le maire de Bouloire, a d’ailleurs indiqué dans un courrier adressé à ma sœur Madame Christine Choisy, que la commune s’était engagée dans la réalisation d’une extension du réseau d’assainissement collectif dans la rue du Collège et en conséquence lui demandait de raccorder à ce réseau la maison dont elle est propriétaire au 78 rue du collège.

Je suis donc très surprise d’apprendre que mes parcelles seraient soumises à un nouveau zonage les rendant inconstructibles.

En cohérence des travaux réalisés par la commune de BOULOIRE et au vu des éléments sus-énoncés, je sollicite de votre bienveillance le maintien dans le nouveau PLUi des parcelles cadastrées section ZD numéros 136, 139, et 142 en zone constructible UC.

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le plan de situation, ainsi que l’extrait modèle 1 du service du cadastre.

 En espérant une réponse favorable de votre part,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Télécharger l’extrait cadastral et le plan cadastral

3. Avis de Didier Poussin du 14 juin

Avis de Monsieur Didier POUSSIN reçu par mail le mardi 14 juin à 10h26

Bonjour  messieurs et mesdames  les membres du plui , je désirerai connaitre l’avenir de notre parcelle  ( en indivision  famille  Poussin ) constructible  du 7 rue de la fontaine st Pierre Sillé le Philippe ( et du droit de  préemption rattaché à  cette parcelle )  .

Terrain non cultivé   donc en jachère permanente

En attendant une réponse favorable de votre part , recevez mes salutations distinguées

4. Avis de Sylvia Rétif du 16 juin

Avis de Madame Sylvia Rétif reçu par mail le jeudi 16 juin à 15h12

Bonjour Messieurs,
Suite à mon passage du mercredi 15 Juin 2022 à la Mairie de Savigné l’Evêque, je vous adresse comme convenu ma demande par mail.
Nous sommes propriétaires d’un corps de bâtiment situé à La Morionnière sur la commune de Savigné L’Evêque, section F284,285,286 et 1025.
Le bâtiment concerné par notre demande se situe sur la parcelle 286, c’est aujourd’hui une grange que nous souhaitons aménager en habitation.
Nous précisons que nous avions déjà déposé une demande lors de la précédente enquête publique en 2019 voir rapport d’enquête publique unique PLUi du 14/12/2019 au 24/01/2020 page n°376 remarque n°20, une photo de l’existant et sa localisation sera demandée pour que le classement en changement de destination puisse être justifié…
Depuis l’acquisition en Décembre 2018 de ce corps de bâtiment, nous avons restauré la maison d’habitation situé en face de la grange précédemment citée afin de créer un Gîte.
Notre projet de Gîte a ouvert en Décembre 2020 sous le nom « AU GITE SAVIGNEEN « , nous sommes référencés Gîte de France, nous avons obtenu 4 épis.
Aujourd’hui, nos projets s’orientent aussi vers la restauration de notre grange qui a besoin d’une révision complète de la toiture et de ses façades afin d’embellir les lieux et de faire grandir notre projet initial.
Nous restons à votre disposition si besoin pour tout renseignement complémentaire par mail ou au 06 17 31 50 21.
Bien cordialement,
Sylvia Rétif
5. Avis de Bertrand LENOBLE du 19 juin

Avis de Monsieur Bertrand LENOBLE reçu par mail le dimanche 19 juin à 09h46

Bonjour,

en étudiant le règlement graphique de ma commune et en particulier la zone autour de mon domicile, je découvre quelques bizarreries (ou étrangetés c’est au choix) concernant des haies classées Art L.151-23.

En effet sur et au bord de mon terrain je peux voir des haies de tuyas subclaquants qui ont reçu cette classification. Ils ont entre 30 et 40 ans et certains ne verront pas les 5 ans qui viennent. Par contre, aucune trace des haies de lauriers, plus pérennes, que nous avons planté.

Toujours dans le domaine de la bizarrerie, dans les alentours proches (terrain en face pour être précis), je vois apparaître 2 haies à protéger alors qu’elles n’existent pas.

Enfin, dans un rayon de 100m autour de mon terrain, 4 haies bocagères n’ont pas le statut « à protéger » alors que d’autres contigües l’ont.

Je serais curieux de savoir comment ont été dressés les règlements graphiques et qui a défini le statut de tels éléments et les critères.

En vous remerciant

Bertrand LENOBLE, secteur du mortier à Thorigné-sur dué.

6. Avis de BALMAYER Guillaume du 20 juin

Avis de Monsieur BALMAYER Guillaume reçu par mail le lundi 20 juin à 10h02

Bonjour

Veuillez trouver ci joint une demande de modification du PLUi concernant des parcelles situées à Savigné l’Évêque
Merci de m’accuser bonne réception de cette demande.
Je reste disponible pour toute demande complémentaire ou échange au besoin.
Bien cordialement

BALMAYER Guillaume
7. Avis de Sylvia et Christophe Rétif du 21 juin

Avis de Sylvia et Christophe RETIF reçu par mail le mardi 21 juin à 15h40

Bonjour Messieurs,
Suite à mon passage du mercredi 15 Juin 2022 à la Mairie de Savigné l’Evêque, je vous adresse comme convenu ma demande par mail.
Nous sommes propriétaires d’un corps de bâtiment situé à La Morionnière sur la commune de Savigné L’Evêque, section F284,285,286 et 1025.
Notre demande concerne la parcelle F1025 de 73a72ca, qui est aujourd’hui classée en zone Agricole, nous souhaiterions qu’elle soit changée en zone de Loisirs afin que nous puissions prévoir des emplacements pour mobiles homes et accepter les séjours famille en lien avec notre activité Gîte, qui souhaitent juste pour l’occasion d’un séjour Au Gîte Savignéen, venir  avec leurs caravanes, toiles de tente ou camping-car. Nous envisageons de l’aménager avec une partie arborée avec différentes variétés d’arbres comme des chênes, des érables, des bouleaux, des noyers… une partie de la parcelle en pâture en accueillant des animaux et une autre partie réservée à une petite mare, ainsi nous proposerions un bel espace vert ombragé alliant l’eau, la nature et les loisirs.
Depuis l’acquisition en Décembre 2018 de ce corps de bâtiment, nous avons restauré la maison d’habitation attenante à cette parcelle F1025 afin de créer un Gîte.
Notre projet de Gîte a ouvert en Décembre 2020 sous le nom « AU GITE SAVIGNEEN « , nous sommes référencés Gîte de France, nous avons obtenu 4 épis.
Aujourd’hui, nous souhaitons rendre les lieux encore plus attractif, en acceptant notre demande vous nous permettriez de diversifier notre activité et de rendre ces bâtiments toujours plus agréables pour passer des séjours inoubliables.
Nous restons à votre disposition si besoin pour tout renseignement complémentaire par mail ou au 06 17 31 50 21.
Bien cordialement,
Sylvia et Christophe Rétif
8. Avis de Denis Cirot du 24 juin

Avis de Denis CIROT reçu par mail le vendredi 24 juin à 11h36

Bonjour,

Lors de vos premières délibérations dans le cadre du PLUi de la Communauté de Communes du Gesnois Bilurien, vous aviez courageusement voté le classement des forêt du territoire, dont la forêt de la Pierre en zone Nf. J’avais eu l’occasion de vous en féliciter.

D’ailleurs, dans la continuité de l’espace de cette forêt qui ne s’arrête pas aux frontières de la CC du Gesnois Bilurien, la CC du Val de Braye et de l’Anille a voté cette même résolution pour son PLUI.

Tout allait bien et l’incohérence que nous avions été nombreux à signaler était résolue.

Hélas, vous élu.e.s de votre CC avaient décidé de revoir la définition du zonage de la zone NF, pour y autoriser les éoliennes et autres installations classées, et ce malgré :

  • Les conséquences d’un fractionnement absurde du massif forestier de la forêt de la Pierre située sur le territoire de plusieurs CC.
  • Le vote défavorable des élu.e.s du Conseil Municipal de Coudrecieux, principale commune de votre CC concernée par le projet d’éoliennes de la société JPEE, dont les habitants seront les premiers à en subir les conséquences néfastes.
  • La décision défavorable du préfet de la Sarthe pour l’installation en Forêt de la Pierre du projet d’éolienne portée par JPEE. Vous trouverez sans difficulté sur le site de la Préfecture les nombreuses remarques prises en compte par le Préfet pour motiver sa décision.
  • Les futures conséquences destructrices pour les autres résidents de votre territoire qui tôt ou tard seront aussi impactés. Comme vous le savez, un premier projet réussi d’installation d’éoliennes est toujours synonyme d’extension des nuisances avec de plus en plus d’implantation dans toutes les communes alentour qui ont alors de plus en plus de difficultés à s’opposer à ces projets.

 

Vous, maires et élu.e.s de vos communes, souhaitez-vous réellement créer la division au sein de vos habitants et avoir à gérer prochainement les nombreux conflits qui ne manqueront pas de survenir au sein de vos populations avec de tels projets nuisibles ? Etes-vous devenu.e.s si peu sensibles à la dégradation de vos paysages qui contribuent pourtant au quotidien au bien vivre de vos habitants ?

 

Je profite de ce message pour vous demander, dans le cadre de ce PLUI, d’étudier également dès maintenant, l’interdiction en forêt des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement ou ICPE, qui sont des installations potentiellement polluantes comme les centres d’enfouissement, les centrales thermiques, les éoliennes, etc… Ce seront forcément, dans les prochaines années,  les idées destructrices de tous les porteurs de projets néfastes dont le seul objectif est le profit au plus grand mépris et au détriment des préoccupations de tous les autres habitants et de leurs élu.e.s. Au passage il me semble que le propriétaire de la Forêt de la Pierre avait déjà en son temps porté un projet de centre d’enfouissement sous les magnifiques chênes de sa forêt heureusement arrêté à temps !

Je vous demande aussi de vous préparer à résister à toutes les pressions de ces promoteurs peu scrupuleux qui vous feront miroiter monts et merveilles et sauront contester en justice, et avec d’autres moyens juridiques que les vôtres, toutes vos prérogatives d’élu.e.s de territoire. S’il vous plaît, évitez de faire comme eux, ne méprisez pas vos concitoyen.ne.s. Parlez-en avec vos confrères, pas si loin de chez nous, qui se battent déjà avec les plus grandes difficultés, sur leur territoire, contre ces projets anti-écologiques et anti-populations.

Je vous en remercie d’avance et vous prie d’agréer Mesdames et Messieurs mon plus profond respect pour les missions difficiles qui sont les vôtres.

 

Denis Cirot, habitant proche de cette si belle forêt de la Pierre que j’adore comme tant d’autres.

9. Avis de Daniel Bodier du 25 juin

Avis de Daniel BODIER reçu par mail le samedi 25 juin à 11h34

Bonjour

Suite à la réunion du 9 juin 2022 à la mairie de Montfort le Gesnois, nous possédons un terrain constructible sur 50m parcelle AK62 nous aimerions qu’il y reste à vie.

Merci de nous tenir informé de votre décision.

Cordialement

Daniel Bodier

10. Avis de SARL FONCIER AMENAGEMENT du 27 juin

Avis de SARL FONCIER AMENAGEMENT reçu par mail le lundi 27 juin à 09h30

A l’attention du Président de la Commission d’enquête publique relative au PLUi

 

De la part de :

SARL FONCIER AMENAGEMENT – Gérant M. DROUIN Anthony

Adresse : 3 RUE René Hatet 72000 LE MANS – 02 43 86 4 76

Aménageur Foncier / Lotisseur

 

Monsieur,

Nous travaillons actuellement sur un projet situé en zone AU à l’Ouest du Bourg de SOULITRE, en relation avec la commune.

Afin de concevoir un projet répondant aux objectifs de production de logements fixés dans le PLUi, limiter le morcellement des zones AU sur le territoire et optimiser la réalisation du projet en 1 seule phase, nous sollicitions une modification du PLUi lors de l’enquête publique pour étendre la zone 1AU à l’ouest du Bourg en direction du cimetière à l’ensemble de la zone AU (Avant : 1AU + 2AU   –  Après : 1 AU étendue)

Vous remerciant  d’étudier notre demande

Cordialement

 

Cédric SOUCY

3 rue René Hatet, Appt 002 – 72 000 LE MANS
T. 02 43 86 64 76 – M. 06 31 81 21 65

www.foncier-amenagement.fr

11. Avis de ALVES Alexandre et Mlle ROUILLÉ Emilie du 28 juin

Avis de ALVES Alexandre et Mlle ROUILLÉ Emilie reçu par mail le mardi 28 juin à 16h18

Bonjour,

Je me permets de vous envoyer ce mail pour vous demander, nous habitons 10 chemin du Jardin à Bouloire, parcelles cadastrées ZH 358 et ZH 360.
Nous souhaiterions savoir si le chemin sans issu situé à côté de notre habitation, serait un jour à vendre. Si oui pourrions-nous faire une proposition d’achat et savoir si nous avons un droit de préférence. Nous ne souhaitons pas construire ou agrandir notre maison sur ce chemin. Nous souhaitons juste acquérir ce chemin, si cela est possible.
Cordialement.
Mr ALVES Alexandre et Mlle ROUILLÉ Emilie.
12. Avis de Mr Tardif du 29 juin

Avis de Mr Tardif reçu par mail le mercredi 29 juin à 13h04

Bonjour, 
 
Je souhaite vous faire part de mon avis sur l’implantation d’éoliennes dans la forêt de la pierre
 
  • Les éoliennes industrielles sont autorisées en forêt de La Pierre dans ce PLUi alors que le préfet de la Sarthe a rejeté en octobre 2020 l’autorisation d’un projet éolien dans cette forêt porté par le promoteur JPee. 
  • Les raisons invoquées dans l’arrêté préfectoral de rejet sont essentiellement des raisons d’impact environnemental sur l’avifaune, les chiroptères, les milieux humides, spécifiques au milieu forestier. 
  • Cette décision de rejet a d’autant plus de poids que l’Etat ne cesse d’encourager le développement de l’éolien. Il me semble que les élus communautaires auraient dû tenir compte de cet arrêté pour protéger définitivement le milieu forestier de ce type d’implantation. 

 

  • Le Plui autorise les éoliennes en forêt sans tenir aucun compte du vote du conseil municipal de la commune de Coudrecieux qui a dit non aux projets éoliens en zone Nf alors qu’elle est la première concernée par un projet de 12 éoliennes industrielles en forêt de La Pierre. Les habitants de Coudrecieux seront les premiers impactés…ce sont aussi des habitants du Gesnois Bilurien ! 

     

  • L’éolien en forêt est rejeté par les élus de la Sarthe dans leur grande majorité sauf par les élus communautaires du Gesnois Bilurien qui sont à l’initiative de ce PLUi. 
           Au niveau départemental : le président du Département Dominique Le Mèner, les députés, les sénateurs sont opposés au projet éolien en forêt de la Pierre porté par le promoteur JPee.
  •        Seuls les élus communautaires du Gesnois Bilurien en charge de ce PLUi y sont favorables avec 

         – Non prise en compte de l’arrêté préfectoral de rejet environnemental du projet éolien JPee      
         – Non prise en compte du vote des élus de Coudrecieux s’opposant au vote de ce PLUi  
         – Non prise en compte du vote des élus municipaux de Coudrecieux qui ont dit NON à une large majorité à

           l’implantation d’éoliennes en forêt sur la commune de Coudrecieux

                  Cette position n’apparaît même pas dans le dossier « Avis PPA Communes » du PLUI. 

       Comment dans ces conditions donner du crédit à un tel PLUi ?

 
Cordialement
 
Mr Tardif
13. Avis de LUDOVIC BERANGER du 29 juin

Avis de LUDOVIC BERANGER reçu par mail le mercredi 29 juin à 19h18

Monsieur le Président de la commission d’enquête publique relative au PLUi du Gesnois Silurien,

Vous trouverez ci joint ma demande d’évolution motivée de mes parcelles en STECAL Nz dans le cadre du projet de PLUi.
Je vous remercie de m’accuser la bonne réception de cette demande.
Je reste disponible pour renseignement/précisions complémentaires,
Bien cordialement,

LUDOVIC BERANGER.

14. Avis de consorts Leber du 01 juillet

Avis de consorts Leber reçu par mail le vendredi 1er juillet à 16h59

Monsieur le commissaire enquêteur,

 

Dans le cadre de la projection d’une hypothèse d’un futur aménagement de terrain (composé des parcelles cadastrées AO 107,111 et 112), conduisant à la création d’un lotissement, nous sollicitons ici la possibilité d’être autorisé à pouvoir supprimer substantiellement (pourcentage à déterminer) les arbres et arbustes, composant et délimitant « l’Espace Boisée à Préserver » repéré au plan (extrait ci-dessous),

 

Extrait carte 1AU--Capture d'écran 2022-06-14 à 12.02.04.png

qui se trouvent positionnés en limite sud du terrain, ceci de façon à ne pas créer d’effet de masque sur les habitations projetées dans l’implantation proposée. 

À cet effet vous pourrez trouver en PJ l’hypothèse émise en l’état, comportant une coupe montrant la déclivité importante du terrain, qui associée à l’ombre portée des arbres rendrait l’occupation des logements, implantés dans cette majeure partie sud du terrain, difficilement acceptable pour leurs occupants, et serait de toute évidence plutôt contraire aux recommandations du  du document d’orientation « 3.1-OAP-Principe_Aménagement », établi pour les organisations à privilégier du bâti, dans cette zone réservée.

En espérant que notre requête trouvera un écho attentif auprès de l’ensemble des acteurs concernés par cette zone classée 1AU. A cet effet nous restons à votre disposition pour tout échange d’informations/réflexions complémentaires aux éventuelles observations qui pourraient en découler.

 

 

Pour les consorts Leber


Avec mes plus cordiales salutations
R. TMT

 
THOUÉMENT ARCHITECTE & Associés____Sarl d’Architecture
(Régis THOUÉMENT  Architecte D.P.L.G.)
47Bis, Rue Racapé – 44 300 NANTES
P. : 33 (0) 6 63 76 69 92
15. Avis de Valentin DAGUET du 01 juillet

Avis de Valentin DAGUETe reçu par mail le vendredi 1er juillet à 18h00

Bonjour M. Le Président,

Dans le cadre de la commission d’enquête publique relative au PLUi sur la commune de Savigné L’évêque, je souhaiterai s’il vous plait une régularisation pour la construction de mes abris chevaux que j’ai fais au sein de ma société agricole Ecurie de LAUVAL (N° SIRET: 51252384600024) établis pour le bien être animal.

Les terres agricoles concernées sont les ZN 146 et 2.

Je suis également propriétaire de la parcelle cadastrale ZN 68 sur la commune de Savigné L’évêque pour une contenance de 1600 m2.
Cette surface très petite et sa situation géographique enclavée par trois propriétés la rend complètement inexploitable d’un point de vue agricole.
Je souhaiterai donc s’il vous plait que cette parcelle devienne constructible.
Dans l’attente de vos nouvelles.
Cordialement
Valentin DAGUET
16. Avis de Marguerite Leroy du 02 juillet

Avis de Valentin DAGUETe reçu par mail le samedi 2 juillet à 8h26

A l’attention de M. le Président de la commission d’enquête publique,
Je vous prie de trouver ci-joint le courrier contenant mes remarques à propos du PLUI.
Avec mes remerciements, je vous prie de recevoir, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.
Marguerite Leroy
17. Avis de MF BELLAMY du 03 juillet

Avis de MF BELLAMY reçu par mail le dimanche 3 juillet à 8h47

A L’ATTENTION DE M. LE COMMISSAIRE ENQUETEUR

Monsieur,

Je voulais vous faire part de mon désaccord complet avec le 2e arrêté du nouveau PLUI de la Communauté de Communes du Genois Bilurien.

Il est inadmissible que les élus de la Communauté de Communes du Gesnois Bilurien aient changé, par rapport au 1er PLUi, la définition du zonage Nf autorisant ainsi l’implantation d éoliennes et autres installations du même type dans la forêt de leur territoire. Ils ne souhaitent donc plus la protéger alors qu’ils y étaient favorables en 2020 ???

Les élus de la CC des Vallées de la Braye et de l’Anille ont interdit l’implantation d’éoliennes dans les parties de forêts situées sur leur territoire .On aurait donc dans une même forêt des zones différentes selon l’endroit où l’on se trouve ??? Absurde !!

Il est inadmissible que la communauté de communes du Gesnois Bilurien ne tienne pas compte de l’avis négatif des élus municipaux de Coudrecieux (commune particulièrement concernée) à l’implantation d’éoliennes dans la forêt, et à ce nouveau PLUI, ni de celui du Président du Conseil Département, des députés, des sénateurs et ni de l arrêté préfectoral du mois d’octobre 2021.

Il est indispensable de préserver la forêt à plusieurs titres :

Réchauffement climatique, dont les forêts sont un élément primordial ( on prône en ville l’implantation de « forêts urbaines » commençons par préserver celles qui existent dans nos territoires ruraux)

Protection de la biodiversité, l’expérience a prouvé la disparitions d’oiseaux ,de plantes et autres insectes utiles à “la vie”

Impact sur le tourisme vert richesse de notre région

Impact sur le patrimoine bâti dont le secteur de Coudrecieux et des alentours est riche, car des éoliennes aussi hautes et nombreuses sont visibles de très loin !!!

Les deux points ci-dessus contribuent au développement économique de la région.

ET TOUT CELA POUR UNE EFFICACITE QUI EST ENCORE A DEMONTRER, mais profite à certains peu soucieux en réalité de la sauvegarde de la planète.

TOUT CELA EST INCOMPREHENSIBLE ET INACCEPTABLE ET NE TIENT PAS COMPTE DES SOUHAITS DE LA POPULATION CE QUI EST INADMISSIBLE

JE CONFIRME DEMANDER L’INTERDICTION  D’EOLIENNES , CENTRES D’ENFOUISSEMENT, CENTRALES THERMIQUES et autres dans notre forêt (comme dans les forêts en général).

  Je suis propriétaire d’une résidence secondaire à Coudrecieux et me sens très concernée par ce sujet.

Cordialement

MF BELLAMY

18. Avis de S. Coirier du 03 juillet

Avis de S. Coirier reçu par mail le mardi 5 juillet à 12h06

Au Président de la commission d’enquête publique relative au PLUi GesnoisBilurien

Monsieur,

Veuillez trouver ci joint en PJ ma contribution

Bien cordialement

S. Coirier

19. Avis de Jean-Claude BOUTTIER du 05 juillet

Avis de Jean-Claude BOUTTIER reçu par mail le mardi 5 juillet à 14h27

A l’attention de:

Commissaire enquêteur du P.L.U.I de la communauté de communes du Gesnois Bilurien.

Monsieur,

Je vous prie de prendre en considération la notification jointe à ce mail.

Afin de situer ma demande, je vous  joins deux photographies du site.

Je vous remercie par avance de votre implication dans cette demande.

Mes sincères salutations.

Cordialement

Jean-Claude BOUTTIER

Conseiller Municipal de Savigné l’Evêque.

20. Avis de Mélina Raynal du 05 juillet

Avis de Mélina Raynal reçu par mail le mardi 5 juillet à 14h29

Bonjour,

Je viens de prendre connaissance rapidement du projet de PLUI.
Je m’étonne de voir apparaître une nouvelle règle sur les forêts (article 1.14 page 11 du règlement).

J’ai acheté avec mon mari notre terrain et notre maison (au 95 chemin des tuffettes, aux loudonneaux, St mars la Briere) a une certaine valeur et avec la possibilité de certains aménagements (même s’ils étaient déjà restreints). Cette nouvelle règle entraînerait une perte de valeur certaine pour notre bien et figerait toutes possibilités d’évolution.

Je suis donc complètement contre l’ajout de cette règle qui entraînerait une perte d’attractivité pour nos communes et qui semble complètement abusive au vu du risque. En effet, il s’agit, pour la plupart des forêts, d’arbres non résineux (dans notre cas, de châtaigniers). De plus, je ne vois pas en quoi une extension de notre maison augmenterait par exemple le risque d’incendie puisque notre maison est déjà construite à moins de 100m. Qu’elle soit de 125m2 ou de 150m2 ou même de 200m2 n’aurait aucun impact sur ce risque.

Pouvez-vous me confirmer l’ajout de cet avis sur le registre ?

En vous remerciant,
Cordialement,

Mélina Raynal

21. Avis Nelly Fontaine du 05 juillet

Avis de Mélina Raynal reçu par mail le mardi 5 juillet à 15h03

Bonjour,

Je viens de lire votre magazine le numéro 10, été 2022. J’ai lu que le plan local d’urbanisme intercommunal devrait être applicable au début de l’année 2023. Je vois que vous avez envie de faire changer les choses et que les habitants de l’intercommunalité s’implique de plus en plus. Pour ma part, on m’a refusé l’installation d’une roulotte (tiny house) d’une surface de 12m² sur mon terrain (cadastré B 828) situé au 113 route des landes à Connerré. Mon projet était de loger mes enfants, des amis et des voyageurs. Cela aurait aussi permis de valoriser la commune (commerçants, attractivité ville, etc.).

Je trouve cela très regrettable que ma demande soit refusée pour motif du plui alors que ce dernier ne sera « applicable au début de l’année 2023 » comme indiqué dans votre magazine en page 3.

J’espère avoir de vos nouvelles prochainement.

Bonne réception,

Nelly Fontaine

22. Avis Gilles CHATILLON du 05 juillet

Avis de Gilles CHATILLON reçu par mail le mardi 5 juillet à 17h06

A l’attention de Mr le commissaire enquêteur



Bonjour

Je souhaite manifester notre mécontentement au sujet du nouveau PLUI qui doit être bientôt voté !

Je ne suis pas d’accord sur le fait que nous ne pourrons plus ajouter d’extension à notre bien.

Pour ma part, propriétaire de La Perrière d’en bas à SURFONDS, je souhaite ajouter une extension d’à peine 15 m² (véranda) et l’on va me la refuser. C’est honteux et scandaleux de ne pas pouvoir faire ce que l’on veut chez soi.

Je pense aussi à la personne qui voudrait mettre un abri de jardin pour entreposer sa tondeuse et outils divers : Cela serait Interdit ? Absurde !

Comment vendre un bien en disant aux futurs acheteurs, vous ne pourrez pas construire de garage, ni d’abri de jardin et va savoir, peut-être même pas un poulailler … Ils chercheront ailleurs, en désertant nos petits villages qui sont bien agréables et qui font tout leur possible pour égayer le quotidien de ses habitants. 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. 

Mr et Mme Gilles CHATILLON

23. Avis Mme THOMAS du 06 juillet

Avis de Gilles CHATILLON reçu par mail le mardi 6 juillet à 13h17

Monsieur le commissaire enquêteur
veuillez trouver ci-joint l’avis d’un regroupement d’habitants de la commune de Volnay
suite à l’enquête publique dans le cadre de l’élaboration du PLUi sur cette commune
veuillez agréer, Monsieur, nos sincères salutations
Mme THOMAS
24. Avis Jean-Claude et Geneviève Pellemoine du 06 juillet

Avis de Gilles CHATILLON reçu par mail le mercredi 6 juillet à 23h46

Monsieur,
Nous ne pourrons pas vous rencontrer lors de votre passage à la mairie de Coudrecieux, ce 9 juillet 2022 pour cause de COVID.

Aussi, nous vous adressons nos observations à tous les deux (Jean-Claude Pellemoine, et Geneviève Pellemoine.

Respectueusement,

Jean-Claude et Geneviève Pellemoine